• Souffrance

    J'croyais l'avoir trouvé, mais je me suis trompée.

    J'croyais que c'était lui qui partagerait ma vie.

    Le coeur au bord des larmes, je dépose les armes.

    De l'avoir trop aimé, je suis désemparée.

    De l'avoir trop chérit, je suis anéantie.

    Il a brisé le charme, a mutilé mon âme.

    Depuis, mon existence n'est qu'horrible souffrance.

    Cheyenne.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Novembre 2006 à 20:06
    magnifique photo
    et très joli texte. Les poèmes sont le reflet de l'âme je pense..la tienne serait-elle aussi désemparée ???
    2
    Mardi 21 Novembre 2006 à 14:36
    tu l'as dit !
    Et oui, je suis comme ça, petit bout de femme de 42 ans, tous mes poèmes sont les ressentis de ma vie, ils sont réellement vécus...Mais il m'arrive de rire aussi, pas très souvent...Enfin, je te remercie d'apprécier ce que j'écris car c'est avec ma souffrance que mes poèmes ont pris naissance ! Merci et à bientôt.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :